logo-mini
liberté

Sur internet, la liberté d’expression ou la liberté d’impression psychologique ?


Partager

liberté

L’ONG Freedom House a publié des données sur la liberté d’accès à internet dans plusieurs pays à travers le globe. L’ONG classe les pays du globe selon trois catégories : « libre », « partiellement libre » et « non libre ». Le Maroc se trouve dans la seconde catégorie. Selon le magazine TelQuel en ligne, le rapport signale le risque à représailles judiciaires, en cas de critiques négatives des autorités du royaume. L’ONG estime que l’analyse et la critique de certains conflits à travers le monde ou encore la satire, sont difficiles d’accès au Maroc. Toutefois, le rapport ne semble pas émettre de réserves sur le blasphème qui, selon lui, ne sont pas des sujets spécialement problématiques, toujours selon la même source.


Poster un Commentaire

cinq − deux =