logo-mini
Festival International du Film de Marrakech

Clap de Fin sur le Festival International du Film de Marrakech 2018


Partager

Festival International du Film de Marrakech

Clap de fin sur la 17ème édition du Festival InternationFestival International du Film de Marrakechal du Film de Marrakech ce Samedi 08 Décembre, présidé par James Gray qui  a consacré Sudabeh Mortezai de l’Étoile d’Or  pour le film JOY, le Prix du jury a, quant à lui, été décerné à  LA CAMARISTA, de Lila Avilès. Pour le prix de la Mise en scène, le jury a choisi de sacrer TERET de Ognjen Glavonic. C’est Nidhal Saadi et Aenne Schwaz pour leur interprétation respective dans Regarde Moi de Nejib Belkadhi et Alle Ist Gut de Eva Trobisch qui ont remporté les prix d’interprétation masculine et féminine.

Cette édition a mis en avant la femme mais aussi le cinéma marocain qui a occupé une place centrale,  tour d’horizon sur ce FIFM 2018 et sa pluie de stars :

8 jours de projections dans 4 lieux différents ; 9 membres du jury de 8 pays, 4 hommages rendus à de grands noms du cinéma ; 3 premières mondiales de films dont 2 marocains et 1 japonais ;  27 films d’Afrique et du Moyen Orient dont 12 Films marocains ; 14 films en compétition officielle ;  11 films en séances spéciales, 6 films en séance de Gala, 14 films pour le « 11ème continent », 7 films au Panorama du cinéma marocain, 11 films Hommages et enfin 5 films en audio description pour les malvoyants. Au total : 80 Films en provenance des quatre coins du monde.

Parmi les nouveautés de cette 17ème édition, on retrouve les « Conversation With », qui permettaient d’aller à la rencontre de géants du cinéma mondial comme Martin Scorsese, Robert de Niro, Guillermo Del Toro, Thierry Frémaux, Agnès Varda, Yousry Nasrallah et Cristian Mungiu. Les Ateliers de l’Atlas, nouveau programme soutenu par Netflix où le cinéma Marocain, Africain et du Moyen-Orient se retrouvent. Également la section Jeune public, avec 5 séances pour le jeune public Réalité virtuelle où le  studio était installé au Palais des congrès. Il s’agissait d’une pièce chorégraphique 100% virtuelle où les participants sont immergés, dans une expérience sensorielle unique, mêlant art et technologie.

Le  11ème continent, nouvelle section du festival, permettait à un public curieux et ouvert à l’expérimentation de partir à la découverte de 14 fictions et documentaires aux écritures singulières et innovantes de cinéastes audacieux de part le monde.

Les hommages ont été consacrés à des artistes couronnés de prix pour célébrer leur carrière prodigieuse : Robert De Niro, Jillali Ferhati et Agnès Varda, trois personnalités engagés qui ont illuminé le tapis par leur générosité.

Une manifestation marquée de moments et de personnalités fortes. Le cinéma est plus qu’un art, il est un puissant vecteur de messages, dans un monde en constante mutation, où tout va très vite, il est important que l’art émeut, que l’art s’exprime, qu’il s’exporte, qu’il soit ce tissage invisible qui défend des causes.


Poster un Commentaire

16 − deux =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.