logo-mini

Tanjazz, les 20 ans : « de l’enfant timide à l’adulte solide »

Partager

Tanjazz, les 20 ans : « de l’enfant timide à l’adulte solide »

Une pléthore d’artistes a enflammé la ville du détroit pendant 8 jours. Tanjazz est revenu et cette année pour fêter ses 20 ans !

Du dimanche 15 au dimanche 22 septembre, Tanger a vibré aux rythmes des sonorités du monde avec le retour des artistes ayant marqué les 20 éditions précédentes, une rétrospective, un hommage à ce festival qui offre tant de par sa richesse et sa générosité.

Un véritable rendez-vous pour tous les amateurs de jazz et fusion. Pour marquer cette 20ème édition, un nouveau format, puisque Tanjazz a offert au public le double de ce qu’il a l’habitude de lui offrir. 8 jours complets au lieu de 4, les quatre premiers jours étant dédiés au festival off et à la scène gratuite ; mais aussi l’investissement de nouveau lieux pour faire rayonner la ville.

 Le palais Moulay Hafid et son jardin mauresque auront bien sûr résonné aux rythmes du jazz avec 6 scènes, le paisible jardin du musée de la Kasbah pour des concerts en après-midi, la nouvelle gare TGV et le vibrant Tanger City Mall, l’espace d’animation culturelle Tabadoul, ainsi que les hôtels partenaires le Barceló, le  Continental et Marina Bay.

Un retour symbolique et pas des moindres, puisque la scène sur laquelle est née le festival, au sein du théâtre de verdure de la Mandoubia, est revenue pour cet anniversaire, un immense jardin public ouvert à tous, poumon vert de la médina.

Pour ce qui est de la programmation, Tanjazz a choisi de « réinviter la famille » ; Fouad Hani, Sylvia Howard et The Black Label Swingtet, The Jive Aces, Buika, Swing Messengers, Circular Time, Kicca, Nico Morelli et beaucoup d’autres. Au total, ce sont 28 artistes ou formations qui ont été plébiscités sur les scènes de Tanjazz, dont certains sont devenus têtes d’affiches après avoir été découverts dans la ville du détroit.

Parmi eux Anne Sila, on écoute cette artiste en quête d’intensité, constamment en éveil :

Anne Sila évoque aussi ses projets à venir, notamment son nouvel album pop :

L’occasion aussi de rencontrer le diamant brut du swing, David Costa Coelho, qui, accompagné par des musiciens fougueux, mêlant avec talent humour et dynamisme scénique, donne le tempo et enflamme les scènes on l’écoute :

Et concernant Tanjazz c’est avec beaucoup d’émotion qu’il ajoute :

Tanjazz a donc fêté ses 20 ans « entouré de ceux qui t’aiment et ceux qui t’ont accompagné tout au long de ta vie » comme l’a décrit Philippe Lorin, le fondateur du festival.


Poster un Commentaire

cinq × 3 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.