logo-mini
Yoga du son

Yoga du son


Partager

Yoga du son

Dans la pratique de la méditation et du Yoga, il est d’usage d’utiliser sa voix parallèlement au mouvement. On parle ainsi de yoga du son qui consiste à prendre contact avec ses vibrations sonores.

L’idée est de créer l’harmonie intérieure, en unifiant davantage les niveaux physique, mental, énergétique, émotionnel et psychologique. Il s’agit, par exemple au sein d’une pratique de postures, d’animer celles-ci par l’émission de voyelles, de consonnes, par la vibration de sons nasalisés ou par la répétition de mantras.

Selon André Rihel, professeur de Yoga du son : « En écoutant se propager dans son corps les vibrations du son, puis les micro-vibrations et, enfin, le silence, l’élève entre véritablement en contact avec lui-même.  En « vidant » ainsi la pensée, le chant travaillé fait remonter à la surface des souvenirs, des sensations, et aide l’individu à se recentrer, à s’apaiser. Une exploration intérieure qui agit comme un massage. »

Les praticiens sont ainsi amenés à trouver la possibilité de « tenir » plus longtemps, sans inconfort, dans une posture difficile, afin d’apprendre à prêter attention à leur souffle et d’en prendre davantage conscience pour mieux le gérer au quotidien.

On cherche ici à acquérir des qualités comme la patience durable face à l’effort, l’observation et la meilleure connaissance de soi, l’aptitude à lâcher prise pour trouver la liberté requise dans le souffle et la voix. Il s’agit également d’affiner la conscience de la respiration.

En effet, en reconnaissant la corrélation qui existe entre nos vibrations de la voix et notre état émotionnel, le pranayama a été mis en place. C’est le travail du souffle. Un travail qui commence dès que la respiration cesse d’être inconsciente et automatique. On use ainsi de techniques particulières, notamment le mantra, formules faites de syllabes, de mots ou de phrases, choisies par le professeur pour son élève, impliquant à la fois une dimension relationnelle et affective, et la possibilité de méditer sur le sens profond de ce qui est exprimé.

Le but, rendre le souffle long et subtil, et en reconnaître le caractère vital.


Poster un Commentaire

9 + 3 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.