logo-mini
parquet

Tendances parquet


Partager

parquet

On a tous un jour ou l’autre eu envie de parquet, pour son charme, sa chaleur et sa modernité. Faire le bon choix est plus compliqué.

Massif, stratifié ou contrecollé, vernis ou brut, teinté ou naturel, à grandes lattes ou fin, niveau d’épaisseur, les options sont vastes.

Le must étant, bien sûr, le parquet massif pour sa durabilité.

100% bois, le parquet massif est très souvent chêne, essence dense au beau veinage harmonieux, une valeur sûre.

Autres essences conseillées : le châtaignier, le bouleau, et le hêtre.

L’épaisseur d’un parquet massif varie de 12 à 23 mm.

Et parmi ses atouts, il y a la possibilité de le rénover et transformer son look au fil des années, à l’inverse du parquet contrecollé.

Attention, à l’œil nu, il est difficile de faire la distinction entre parquet massif ou parquet contrecollé. La différence se joue dans le temps, le bois massif vous permettra de poncer et revernir plusieurs fois. Ce qui redonne de la brillance et de l’éclat à votre parquet.

Côté pose du parquet massif, sachez que l’assemblage des lames de bois est réalisé à l’aide de languettes et de rainures.

On le pose à l’ancienne, sur des lambourdes fixées sur solives reposant sur une dalle béton ou une chape de ciment avec ajout d’un isolant en fibre.

Ou on le pose collé avec un adhésif, technique spécifique, et c’est la méthode la plus fréquente.

Les astuces : veillez à ce que les lames soient posées dans le sens de la lumière.

Autre astuce : vérifiez avant la pose que les lames sont bien droites et rectilignes. Certaines lames sont mal séchées, elles ondulent légèrement et vont compliquer la pose avec, à l’arrivée, un résultat insatisfaisant.

Moins épais que le parquet massif, le parquet contrecollé varie de 10 à 15mm. Il est formé de trois couches : la couche supérieure, ou couche d’usure, est en bois d’environ 3 mm d’épaisseur. C’est cette couche qui donne son aspect visuel au parquet.

En dessous, une couche de fibre de bois à haute densité. Et troisième couche, le contre parement, est fabriquée à partir d’un bois déroulé, apportant une bonne stabilité à la lame.

Avec le parquet contrecollé, la première couche dite couche d’usure, pourra être rénovée mais une seule fois seulement contrairement au parquet massif.

Vitrifié ou huilé, le parquet contrecollé est à pose flottante : il n’est ni fixé ni collé au sol. La pose se fait grâce à un système simple de clipsage.


Poster un Commentaire

dix-neuf − treize =