logo-mini
Said Taghmaoui

Said Taghmaoui :  » L’amour du public est plus important que tous les titres « 


Partager

Said Taghmaoui

Said Taghmaoui est un acteur à la carrière internationale, présenté par Omar Sharif comme « son successeur ». Il a commencé sa carrière par ses deux passions : la boxe et le cinéma. En 1994, il fait ses premiers pas d’acteur dans le téléfilm « Frères » : la roulette rouge et il se lance, la même année dans l’écriture d’un scénario avec Mathieu Kassovitz. En résulte « La Haine », film en noir et blanc dans lequel Said Taghmaoui a l’un des rôles principaux. Le film obtient de nombreuses récompenses dont le César du meilleur film en 1996 et lui permet d’être nominé dans la catégorie Meilleur Espoir Masculin. Sa carrière en France est lancée mais ses ambitions vont au-delà, il apprend l’anglais et prend des cours de théâtre. Pari réussi puisque Said Taghmaoui tourne par la suite en Italie, en Allemagne ou encore au Maroc, son pays d’origine. En 1999, il intègre le casting du film « Les Rois du désert » aux côtés de George Clooney et Mark Wahlberg. Il confirme sa place à Hollywood dans de nombreux films tels que « Hidalgo » ou le blockbuster, G.I. Joe : « Le Réveil du Cobra ». L’acteur obtient la nationalité américaine en 2008. Il s’investit également dans la télévision avec notamment le rôle de César dans la série « Lost : Les Disparus » puis il réitère l’expérience en 2013 dans la série « Touch ».

Récompenses

  • 2000 : Prix du meilleur film pour Nabil Ayouch avec Ali Zaoua prince de la rue au festival international du film de Mannheim-Heidelberg.
  • 2004 : Prix Rémy-Julienne du festival du film d’aventures de Valenciennes
  • 2006 : Pyramide d’Or au Festival International du Film du Caire 2009 : Prix d’Honneur du Festival International du Film de Marrakech

Nominations:

  • 1996 : Nommé pour le César du Meilleur Espoir Masculin pour La Haine de Mathieu Kassovitz.
  • 2008 : Nommé pour le prix du Meilleur Espoir (Best Breakthrough Performance) aux Black Reel Awards avec Trahison, de Jeffrey Nachmanoff.

Poster un Commentaire

cinq × 2 =