logo-mini
hiver

Remèdes naturels contre les maux de l’hiver


Partager

hiver

Angines, rhumes, sinusites… En hiver, difficile d’échapper à tous ces maux ! Je vous propose donc de faire le point sur les remèdes naturels recommandés par le docteur nutritionniste et botaniste, Laurent Chevallier, auteur de moins de médicaments, plus de plantes.

Contre une angine virale, caractérisée simplement par des maux de gorge, sans fièvre, le médecin conseille une tisane anti-inflammatoire, à base d’un mélange de sureau noir, d’aigremoine, et de thym. 3 ou 4 g de ce mélange suffiront pour une bonne infusion à l’eau. Une potion que l’on filtrera avant d’en consommer 2 bols par jour, en dehors des repas, et que l’on utilisera aussi en cas d’angine bactérienne, en complément d’un antibiotique, selon les prescriptions d’un médecin traitant.

Pour traiter une angine, on pourra également avoir recours aux huiles essentielles. Dans un jus de citron dilué dans un peu d’eau tiède, on ajoutera 2 gouttes d’Huile essentielle d’origan et 2 autres gouttes de lavande officinale. Une recette que l’on utilisera pour effectuer un gargarisme et que l’on évitera surtout d’avaler !

Concernant la bronchite aigue, souvent d’origine virale, il est important d’être vigilent, car cette affection hivernale a tendance à récidiver, et à devenir bactérienne. On tâchera donc de surveiller de près cette maladie, surtout chez les enfants et de prendre rendez-vous chez le médecin. En revanche, en guise de premiers soins, on optera pour le pouvoir des plantes.

Pour une tisane antiseptique, le Dr Laurent Chevallier préconise un mélange de 40g de thym, de 40 g d’aigremoine, de 30 g d’achillée millefeuille, dilatateur des voies respiratoires, et 30 g de marrube blanc en guise d’expectorant. On ajoutera pour un meilleur goût 25 g de verveine odorante et l’on utilisera le tout pour réaliser une infusion quotidienne pendant 5 jours.

Si vous optez plutôt pour des huiles essentielles, versez quelques gouttes du mélange suivant: 40 gouttes d’HE de grindélia, 2 ml d’HE de thym à thymol, 2 ml d’HE de romarin à camphre et 54 ml d’alcool à 60°. À utiliser en inhalation, 10 min par jour.

Enfin contre la rhinite, la sinusite et la rhinopharyngite, on pensera, en plus des plantes,  au lavage nasal avec du sérum physiologique. Le but est de purifier les voies nasales, dès le début des symptômes.

On réalisera aussi une tisane décongestionnante, à base d’un mélange de thym et d’aigremoine Préparez votre mélange au préalable avec 40 g de thym et 40 g d’aigremoine. Une infusion à filtrer puis à consommer, à raison de 2 bols quotidiennement, en dehors des repas.

Côté huiles essentielles : Nous utiliserons en inhalation 10 min par jour, un mélange de quelques gouttes d’eucalyptus globulus, de lavande, de pin sylvestre, de romarin camphre et d’alcool à 60°. Une potion à ajouter dans un inhalateur ou dans un bol d’eau chaude.


Poster un Commentaire

onze + 4 =