logo-mini
élèves

Au Maroc, les élèves ne sont pas prioritaires, selon Melanie Frerichs-Cigli


Partager

élèves

Les autorités marocaines ont ordonné la fermeture d’ici un mois de toutes les écoles liées au prédicateur turc Fethullah Gülen. C’est ce qu’a annoncé jeudi le Ministère de l’Intérieur.

Cette décision survient plus de quatre mois après la visite d’une délégation de parlementaires turcs dans le royaume pour convaincre les autorités de la « dangerosité » du mouvement Gülen qui s’appuie notamment sur un réseau d’écoles privées et auquel Ankara impute la tentative de putsch du 15 juillet dernier contre le président turc Recep Tayyip Erdogan. Le groupe scolaire Mohammed Al Fatih du réseau Gülen compte huit établissements dans le royaume.

Du côté des parents et des élèves, c’est la stupéfaction totale, d’autant plus que la décision intervient en plein milieu de l’année scolaire, à quelques jours des examens du premier semestre.


Poster un Commentaire

huit − 4 =