logo-mini

Le Marrakech Du Rire 9ème édition : humour, valeurs et nouveaux talents

Partager

Le Marrakech Du Rire 9ème édition : humour, valeurs et nouveaux talents

La 9ème édition du plus grand festival francophone de l’humour s’est tenue du 12 au 16 Juin à Marrakech. De nombreux invités prestigieux ont participé à la manifestation, qui a réuni cette année plus de 80 000 festivaliers, avec 8 millions d’abonnés sur les réseaux sociaux et 70 millions de téléspectateurs. Jamel Debbouze, Fondateur du Festival Marrakech du Rire, qualifie l’événement d’être ce pont entre les cultures.

Encore une fois, la promesse de spectacles hilarants a été tenue, pour un public enthousiaste et exalté. L’humour du continent a été célébré en grande pompe notamment à travers la 3ème édition du Gala Afrika sous le thème des proverbes africains. Côte d’Ivoire, Rwanda, Congo, Guinée, Cameroun, les talents africains ont su enflammer la scène du Théâtre Royal avec notamment la présence de l’humoriste d’origine Ivoirienne Amoutati, qui était entourée de nombreux artistes africains comme Michel Gohou ou Digbeu Cravate pour rendre hommage au continent entre humour, danse et chant.

Le Théâtre Royal a également reçu le jeune talent marocain, Jalil Tijani, qui a pu y jouer son one-man-show « Jeux de Société ». Un spectacle en français et darija où il y dresse, à travers une galerie de personnages pleins d’esprits et de contradictions assumées, le portrait bienveillant et hilarant d’un Maroc dont l’identité évolue au gré des rencontres, tout comme son spectacle, qui ne cesse d’évoluer au gré de ses propres rencontres, de ces personnages aux différents masques. Enfin, on a pu également retrouver sur la scène du Théâtre Royal,  la pépinière de talents depuis maintenant près de 12 ans, le Jamel Comedy Club avec sa troupe d’humoristes a pu mettre en lumière les nouvelles stars du stand-up.

L’Institut Français a accueilli l’artiste d’origine arménienne, Marion Mezadorian avec son spectacle « Pépites », les instants de sa vie qu’elle voit comme des pierres précieuses qu’elle transforme avec beaucoup d’émotion. Et pour le professionnel de l’autodérision, Booder a offert à son public un humour aiguisé, qui encore une fois a fait un carton.

Les futurs talents marocains ont pu clairement être identifiés grâce à la Masterclass du Rire, placée sous la direction artistique d’Oscar Sisto avec la complicité de Saad Mabrouk LeChild, où de jeunes apprentis comédiens et humoristes, ont bénéficié d’un coaching pour faire éclore leur talent. Les plus jeunes n’étaient pas en reste avec « Emmy fait son one kid show », à travers des personnages  plus drôles les uns que les autres où les enfants ont toute leur place.

Le Palais El Badi accueillait pour l’ouverture spectacle arabophone Humouraji, qui a marqué de son empreinte le cœur des marocains dejà en 2015, avec un humour décomplexé et plein d’autodérision où les artistes et comédiens ont pu plonger les spectateurs dans des souvenirs d’enfance et même parfois, les ont amenés à la réflexion.

Malik Bentalha a pu jouer sur cette même scène son second one-man show « Encore », carton plein pour ce roi de l’improvisation qui nous a raconté à son public les anecdotes de ce qu’il a vécu ces dernières années. Le Palais El Badi a rayonné le vendredi 14 et samedi 15 juin, avec le point d’orgue du festival, le Gala « Jamel et ses amis ». On a retrouvé à ses côtés une pléiade d’artistes, tels que Ary Abittan, Florence Foresti, Bun Hay Mean, Jarry ou encore des talents comme Caroline Vigneaux, Ines Reg, Waly Dia, DONEL JACK’SMAN et d’autres  invités prestigieux issus du monde artistique qui ont participé à ce spectacle exceptionnel et inédit qui sera diffusé dans le monde entier tout au long de l’année.

Dans la section cinéma, on retrouve la projection du film Jusqu’ici tout va bien, mais surtout la projection exceptionnelle de Toy Story 4, où Jamel Debbouze, Franck Gastambide et Audrey Fleurot ont assisté à la séance exceptionnelle du film puisqu’ils ont participé à ce casting vocal.

Et parce que le festival est également connu pour son engagement citoyen, cette année encore à travers les 4 associations partenaires, Magie à l’hôpital, Noujoum, la fondation Eric Abidal et l’Heure Joyeuse, plusieurs enfants malades ou défavorisés ont pu profiter de la beauté du show !

Le Marrakech Du Rire a donc pris fin le 16 juin. Un festival qui décloisonne en ajoutant à l’humour des moments de poésie, car le spectacle n’est-il pas de l’émotion avant d’être une comédie ? 

Des projections  gratuites de spectacles en langue arabe ont été installées place Jemaa El-Fna pour faire vivre au public les grands moments d’humour du Festival Le Marrakech du Rire.


Poster un Commentaire

onze + 18 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.