logo-mini
kéfir

Le kéfir


Partager

kéfir

On raconte que le Kéfir est né dans le Caucase, entre la Russie et la Géorgie. On aurait alors découvert ce breuvage à travers des nomades qui transportaient à l’époque du lait de chèvre ou de brebis dans des sacs de peau. Le lait se transformait ainsi en une boisson épaisse que l’on pouvait conserver très longtemps, et que l’on distribuait souvent aux malades dans les hôpitaux.

Ce fût d’ailleurs l’occasion pour Elie Metchnikoff, prix Nobel de médecine en 1908, d’observer les bienfaits du Kéfir. Un produit considéré depuis comme un véritable élixir de longévité.

Concrètement, la boisson fermentée réalisée à base de grains de kéfir de lait, contient plusieurs espèces de bactéries et de levures indispensables à la vie.

Ces bactéries, autrement dit « probiotiques » seraient en effet particulièrement bénéfiques pour l’équilibre de la flore intestinale. Elles permettraient aussi d’améliorer la tolérance au lactose, à renforcer le système immunitaire, à diminuer la tension artérielle, à réguler le taux de cholestérol et à réduire l’eczéma. Sans oublier qu’elles contiennent les vitamines A, E et B.

Certaines études auraient par ailleurs démontré que le kéfir avait le pouvoir de lutter contre les tumeurs.

Aujourd’hui, la super-boisson se retrouve sur les étals des marchés bios, mais il est possible d’en confectionner à la maison. Alors à l’approche de l’hiver, ça peut être le moment idéal pour vous y mettre !

Pour commencer, procurez-vous des grains de kéfir dans un magasin bio, et du lait de brebis de préférence.

Rincez alors vos grains et plongez-les dans le lait. Recouvrez ensuite votre récipient d’un tissu et laissez reposer à température ambiante pendant 24h. Filtrez le tout au tamis, et conservez les grains au réfrigérateur. Ainsi, votre kéfir de lait est prêt, vous pouvez démarrer votre cure de jouvence!


Poster un Commentaire

dix − 10 =