logo-mini
lait de dromadaire

Le lait de dromadaire nouvelle lubie des californiens


Partager

lait de dromadaire

Gros plan aujourd’hui sur la nouvelle lubie culinaire des californiens hipsters: le lait de dromadaire. Un lait dont est habituée notre population sahraouie au Maroc.

En effet, dans la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra, la femelle du dromadaire continue, malgré des conditions difficiles à produire du lait, pendant plus de deux ans, et ce en ne broutant que des épines et des herbes du désert. Mais la qualité de ce lait, blanc rougeâtre, doux et âcre à la fois, reste légendaire. Conforme aux besoins de l’homme, celui-ci contiendrait plus de vitamine C que celui de la vache, ainsi que des protéines, des sucres, des graisses, des minéraux et des vitamines nécessaires pour une alimentation équilibrée. Les scientifiques auraient même démontré que la qualité de ce lait se rapprochait significativement du lait maternel. Une spécificité qui le rendrait très demandé. Preuve en est la multiplicité de crèmeries dédiées à ce commerce dans plusieurs villes du Sud du Maroc, et l’engouement que les consommateurs lui vouent, particulièrement au mois de Ramadan.

Le précieux nectar, récolté depuis le pis de la femelle, a d’ailleurs su conquérir le monde, et surtout le sol américain. À l’origine de cette notoriété croissante, un amish saoudien, nommé Walid Abdoulwahab, qui eut la brillante idée d’installer une ferme assez particulière dans un zoo déserté, dans le comté du Vernon aux États-Unis, là où il est installé. Le fermier commence alors à exporter ses produits vers la côte ouest du pays et  le lait de dromadaire devient  de plus en plus prisé, par les healthy people.

La boisson, plus digeste que le lait de vache, convient donc parfaitement aux intolérants au lactose. Elle offre ainsi, en plus du confort intestinal, le plein de fer, et plusieurs nutriments comme le calcium, le magnésium, le phosphore, le sodium, la vitamine B et C.  On le recommande ainsi pour réduire les risques d’allergies alimentaires et améliorer le système immunitaire.

Selon Walid, le goût du lait de dromadaire se rapproche fortement de celui des vaches laitières mais se distingue en étant légèrement salé. Sur le site de sa marque, Il le décrit comme étant « une boisson rafraîchissante et onctueuse en bouche», ajoutant que «Les personnes qui le dégustent pour la première fois sont d’abord surpris, puis ils disent que finalement, ça ressemble au lait qu’ils prennent tous les matins».

Aujourd’hui, on compte parmi les personnalités adeptes de ce produit, le rappeur californien Haitian Fresh, la blogueuse Fitfooding ou encore le coach fitness Dan Wells, star du crossfit américain, toutes des célébrités influentes qui ont désigné le camel milk comme le must drink de l’année.


Poster un Commentaire

dix-huit − neuf =