logo-mini
santé

Actualité sciences et santé du 21 juillet 2017


Partager

santé

Une caravane pour prévenir les noyades dans les barrages

Certaines personnes, en raison des fortes chaleurs, s’aventurent dans les barrages pour se rafraichir… au détriment de leur vie. Puisque chaque été, des personnes âgées de 15 à 40 ans trouvent la mort. C’est pourquoi, l’Agence du bassin hydraulique du Sebou vient de lancer une campagne de sensibilisation pour limiter le nombre croissant des victimes de ces noyades. Près des sites, des panneaux d’interdiction de baignade seront affichés… et des brochures rappelant les dangers de la baignade seront distribuées. Des voitures de l’Agence équipées feront aussi le tour des zones sensibles pour diffuser les dépliants à la population locale.

Rappelons que les barrages dépassent parfois les 100m de profondeur, et le courant d’eau peut entraîner plusieurs personnes à la fois. Donc veillez à bien respecter les consignes de sécurité.

 

Choléra: les recommandations du ministère de la Santé aux pèlerins marocains

Vu que certains pays connaissent une propagation du choléra, et malgré une série de mesures prises par les autorités saoudiennes qui minimisent le risque de transmission durant le pèlerinage, le ministère de la Santé a donné une série de « conseils » à l’attention des Marocains qui s’apprêtent à accomplir le Hajj. Les pèlerins marocains sont appelés à faire attention à leur hygiène : se « laver les mains avec du savon avant et après la préparation des repas et après l’usage des toilettes » et à « consommer de l’eau potable contrôlée ou conditionnée ».

Le ministère incite aussi à laver les fruits et légumes avant leur consommation, et à jeter les ordures dans des lieux réservés à cet effet. Il conseille aussi les pèlerins à s’abstenir de consommer des produits alimentaires non-conditionnés, dont la source est incertaine ou qui ne respectent pas les conditions sanitaires. En cas d’apparition de tout symptôme de maladie, notamment de la diarrhée, du vomissement, des douleurs abdominales et de la déshydratation, le ministère exhorte les pèlerins marocains à consulter les membres de la commission sanitaire de pèlerinage.

Rappelons que le choléra est une infection bactérienne, qui se transmet par voie directe fécale-orale ou par l’ingestion d’eau et d’aliments contaminés et qui cause la déshydratation.

 

Coup d’envoi d’une campagne médicale d’ophtalmologie dans la province d’Al-Hoceima

Elle commence aujourd’hui… et pendant tout le weekend, les habitants des zones éloignées dans la province d’Al-Hoceima, pourront bénéficier d’un diagnostic médical. Cette campagne offrira même une prise en charge gratuite des opérations chirurgicales à 300 personnes, notamment ceux issus des familles dont les revenus sont limités. La campagne aura lieu, dans un premier temps, dans les communes d’Isaken et Targuisst, et dans un second temps, dans l’hôpital provincial d’Al-Hoceima.

Une centaine de cadres médicaux, infirmiers, techniques et administratifs a été mobilisée pour mener à bien cette opération, organisée avec le soutien de l’Association marocaine médicale de la solidarité et la Fondation Mohammed V pour la solidarité.

 

La terre a tremblé en Grèce

Un violent séisme a fait plusieurs victimes, après avoir secoué les îles grecques de la mer Égée, et les côtes du sud-ouest de la Turquie. Le tremblement de terre, d’une magnitude de 6,7 sur l‘échelle de Richter, s’est produit aujourd’hui à une heure et demie du matin, heure locale. Son épicentre était situé à une dizaine de kilomètres au large de Bodrum. Le séisme a été ressenti jusque dans cette station balnéaire turque, très fréquentée par les touristes en cette période de l’année. L’hôpital local a dû être évacué par mesure de sécurité.

Sur l‘île de Kos, en Grèce, au moins deux personnes sont mortes à la suite de l’effondrement du plafond d’un bar dans le centre-ville. Il y aussi de nombreux blessés. Un hélicoptère a été dépêché, avec des secouristes à son bord, pour évacuer les clients encore prisonniers des décombres du bâtiment. Sur place, le personnel médical a été réquisitionné.

 

Enfin la Belgique veut accueillir le siège de l’Agence européenne des médicaments

L’agence est aujourd’hui basée à Londres, mais après la sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne, le siège va devoir déménager. Et la Belgique est prête à l’accueillir. Elle l’a officiellement annoncé. Mais le pays n’est pas le seul candidat. Il y a aussi l’Allemagne et la France.

La Belgique envisage d’installer l’agence à Bruxelles, qui abrite déjà les plus importantes institutions européennes, des fédérations professionnelles, sièges sociaux et organisations de la société civile. Selon un communiqué du ministère belge des Affaires étrangères, cet emplacement pourra faciliter « l’interaction et le dialogue, réduire les coûts de déplacement et favoriser les synergies ». Pour appuyer la candidature, la Belgique met en avant ses infrastructures, mais aussi son industrie des sciences de la vie, et «un environnement de recherche et développement de classe mondiale», ainsi que son capital en matière de production pharmaceutique (deuxième place mondiale).


Poster un Commentaire

5 × 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.