logo-mini
sciences

Actualité sciences et santé du 03 janvier 2017


Partager

sciences

Pour commencer, on s’intéresse à la première édition de la Caravane des sciences, à Ouezzane

Placée sous le thème « Tous la main à la pâte », elle a débuté, hier, avec la participation d’au moins 35 000 élèves issus des différents établissements scolaires de la province. Pour mémoire, cette manifestation scientifique a pour objectif de sensibiliser les élèves à l’importance de l’apprentissage des sciences, afin de leur inculquer l’amour de la recherche scientifique et de l’expérimentation dès les premières années de leur scolarité. D’ailleurs, cette initiative à la fois scientifique et pédagogique, doit durer pendant trois mois et pendant cette période, la caravane, qui consiste en fait en un laboratoire scientifique mobile, passera par 87 établissements de la province d’Ouezzane.

 

///////////////////

En France. Un nourrisson décède après avoir reçu une dose de vitamine D

Un nourrisson de 10 jours est mort le 21 décembre dernier à son domicile d’un arrêt cardiorespiratoire, après avoir reçu une dose d’Uvestérol D contre la carence en vitamine D,  c’est ce qu’a annoncé l’Agence du Médicament.

Par le passé, ce médicament a été l’objet de plusieurs mises en garde après des malaises de bébés lors de son administration mais depuis 1990, aucun décès n’a été imputé à ce produit, a rappelé l’agence du médicament. Des investigations sont en cours pour déterminer les causes exactes de ce décès.

 

///////////////////

La Chine compte interdire le commerce de l’ivoire d’ici 2018

2017, une année clé dans la protection des éléphants d’Afrique ? Comme dans la lutte contre le braconnage ?

On peut l’espérer après l’annonce par la Chine, il y a quelques jours, que le pays va interdire tout commerce et transformation de l’ivoire d’ici fin 2017. Dès le mois de mars prochain, une première vague d’ateliers et de vendeurs devront cesser leurs activités. La fermeture des autres commerces devrait suivre. En tout, ce sont 34 ateliers de transformation et 143 plateformes de négociation qui devront mettre la clé sous la porte. En Chine, un kilo d’ivoire peut valoir jusqu’à 1050 euros. Cette matière, extrêmement prisée, est considéré comme le symbole d’un statut social élevé. La forte demande du pays alimente le massacre de dizaines de milliers de pachydermes africains par an. Ainsi, le nombre d’éléphants vivants dans les savanes d’Afrique a décliné de 30 % entre 2007 et 2014 et on considère que 96 de ces animaux sont tués chaque jour sur le continent Africain. La décision du gouvernement chinois est donc particulièrement bien accueillie par les associations de protection des animaux,  petit bémol néanmoins : Hong Kong, largement autonome, n’est pas tenue de respecter cet engagement.

 

///////////////////

On reste en Asie… et ce chiffre : plus de 30 millions de volailles abattus en Corée du Sud.

Plus de 30 millions de poulets et de canards ont été abattus en moins de 50 jours en Corée du Sud après l’apparition dans le pays d’une souche très pathogène de grippe aviaire.
La propagation de l’épidémie semble toutefois ralentir depuis la semaine dernière, qui a vu plus de 3 millions et demi de poulets, de canards et de cailles infectés. Pour l’heure, les autorités restent toutefois prudentes sur la durée de l’épidémie,  la dernière remontant à 2014 avait duré 195 jours et entraîné l’abattage de près de 14  millions d’animaux.

 

///////////////////

Au Chili, un spectaculaire incendie dans les hauteurs de Valparaiso

Un impressionnant nuage de fumée était visible de partout dans la deuxième ville du pays, classée au patrimoine mondial de l’humanité depuis 13 ans. En fait, un gigantesque incendie a commencé, hier, à ronger des collines de Valparaiso, située à 120 kilomètres à l’ouest de la capitale Santiago. Les autorités évoquent au moins 19 blessés, souffrant la plupart de problèmes respiratoires. Quelque 200 personnes ont été évacuées et la compagnie d’électricité a coupé le courant, par précaution, à près de 48 000 usagers. Une cinquantaine d’hectares sont déjà partis en fumée, selon la première estimation du Bureau national des situations d’urgence. Les températures élevées et un vent fort ont facilité la progression des flammes dans cette ville portuaire, particulièrement vulnérable aux feux de forêt, surtout pendant l’été austral.

Le feu est partiellement maîtrisé grâce à l’action d’une dizaine de bombardiers d’eau et d’hélicoptères, et de centaines de pompiers étaient déployés sur le terrain.


Poster un Commentaire

15 + dix-huit =