logo-mini
santé

Actualité sciences et santé du 02 février 2017


Partager

santé

Deux bébés ont guéri de leur leucémie grâce à un traitement expérimental

Effectivement. L’étude est parue dans un célèbre magazine scientifique : Deux bébés ont guéri de leur leucémie après un traitement expérimental d’immunothérapie. Une méthode, nouvellement utilisée, qui a permis une rémission de plus d’un an pour les deux fillettes, âgées de 11 et 16 mois au moment du traitement. Les bébés n’ayant pas assez de cellules immunitaires, les scientifiques ont fait appel à des donneurs. Ils ont prélevé leurs globules blancs auxquels ils ont ajouté un virus,  celui-ci exprime alors un gène directement dans les globules blancs, qui deviennent capable d’attaquer les cellules cancéreuses. Ces supers cellules immunitaires sont ensuite réinjectées au patient. Cependant, il faut d’abord inactiver le gène qui rejette les corps étrangers chez les deux malades. Les globules blancs du donneur ne seront alors plus considérés comme ennemis et le corps les accepte. Les globules blancs combattent les cellules cancéreuses, aidés par une chimiothérapie que les deux bébés ont suivie. À la fin du traitement, lorsque tout danger a été écarté, les fillettes ont reçu une greffe de moelle osseuse pour restaurer leur système immunitaire personnel et évacuer les cellules du donneur. Aujourd’hui elles vont bien. Cette technique encore expérimentale fait l’objet d’essais cliniques, s’ils sont concluants, elle pourra être utilisée à plus grande échelle. L’occasion de rappeler que justement ce samedi 4 février, ce sera la journée nationale des maladies du sang au Maroc.

 

///////////////////

Aux États-Unis. Des psychiatres demandent la destitution de Donald Trump

Si vous pensez que Donald Trump est fou et bien vous n’êtes pas seuls à le penser puisque plusieurs psychiatres et psychologues sont convaincus que le président américain ne devrait pas pouvoir exercer sa fonction. Car le 45ème président des États-Unis d’Amérique serait atteint de « narcissisme malfaisant »,  ce qui rendrait dangereux son maintien. Une pétition destinée aux professionnels de la santé a même été lancée par un professeur en psychiatrie,  elle a déjà recueilli près de 15 000 signatures, mais visiblement pas tous des professionnels de la santé,  ce qui pourrait faire perdre de la valeur à cette démarche. En tout cas, ils sont ainsi nombreux à souhaiter que l’article 3 du 25ème amendement soit invoqué,  celui-ci prévoit le remplacement du président par le vice-président en cas d’incapacité à exercer les pouvoirs et remplir les devoirs de sa charge.

 

///////////////////

En Afrique du Sud, scandale dans le secteur de la santé

94 personnes atteintes de maladies psychiatriques sont décédées par manque de soins ces derniers mois. Ce sont les conclusions d’un rapport d’enquête présenté hier. Les patients sont décédés après avoir été transférés dans divers établissements de la province pour des raisons budgétaires. La responsable de la santé de la province du Gauteng, où ont eu lieu ces décès, a aussitôt démissionné.

Le rapport présenté est accablant. On y découvre que des patients souffrant de maladies mentales d’une institution homologuée ont été transférés dans 27 organisations qui n’avaient pas de licence pour opérer ou alors des licences qui n’étaient pas adaptées pour ce genre de soin. La société civile déplore le manque de budget et d’intérêt des autorités pour ces patients. Quant au rapport, il souligne que le bilan pourrait s’alourdir et recommande une enquête judiciaire.

 

///////////////////

En France: l’usage de pesticides en baisse pour la première fois depuis près de 9 ans.

Ça s’appelle une inflexion. Loin, très loin d’être une agriculture sans pesticides, l’hexagone a connu une année avec moins de produits phytosanitaires. C’est ce que révèle une étude du Ministère de l’Agriculture, montrant qu’entre 2014 et 2015 les agriculteurs français ont employé moins de pesticides. Toutefois, pas de quoi se réjouir pour autant. Le gouvernement sait que le plan national Ecophyto destiné à la réduction de pesticides est un échec. La France l’avait lancé en 2008 et en pratiquement 10 ans, aucun progrès, si ce n’est ce léger recul entre 2014 et 2015. Aujourd’hui, la France reste vorace, le plus gros consommateur avec l’Espagne de produits phytosanitaires en Europe. Les agriculteurs sont d’ailleurs les premiers à le dire : ils ont du mal à changer leurs habitudes. Les pesticides feront d’ailleurs partie des débats et tables rondes avec le grand public au salon de l’Agriculture, dans trois semaines à Paris.

 

///////////////////

L’Italie gagnée par la guerre du loup

Effectivement. Le pays s’apprête à approuver aujourd’hui un plan prévoyant l’abattage de 5% de ses loups, ce qui pourrait représenter entre 75 et 90 loups par an. Une mesure qui provoque un tollé dans un pays où la présence de ces animaux faisait peu débat. La conférence Etats-régions doit valider cet après-midi, à Rome, ce plan de protection et de gestion, qui doit ensuite être approuvé par le Parlement. Mais autant dire que pour les associations de défense des animaux, il en est hors de question. Protégés depuis plus de 45 ans, les loups italiens sont entre 100 et 150 dans les Alpes, et entre 1000 et 2500 dans les Apennins, selon les estimations fournies  mais il n’y a pas de recensement précis pour l’instant.  Des pétitions circulent et plusieurs rassemblements sont prévus aujourd’hui.


Poster un Commentaire

1 × quatre =