logo-mini
Marrakech

4 lieux, 4 histoires

Partager

Pendant 8 jours, du 1er  au 8 décembre, 4 lieux mythiques de la ville ocre ont pu accueillir les projections du Festival International du Film de Marrakech, avec chacun son cachet et une atmosphère singulière.

C’est le Palais des Congrès, comme chaque année, qui se trouve être le temple et un véritable lieu d’échange pour le festival. Il permet aux professionnels marocains et internationaux, à la presse et aux cinéphiles munis d’une accréditation  de découvrir les films en Compétition, les Séances Spéciales et ceux programmés dans le cadre des sections des Hommages ou ceux du 11ème Contient, nouvelle section du festival, qui donne l’opportunité au public de découvrir des fictions et documentaires audacieux de caméras qui sillonnent le monde. Les Conversation with, données par de grands noms de l’univers du 7ème art ont lieu en Salle des Ambassadeurs, plus que des leçons de cinéma, ce sont de véritables leçons de vie, qui captivent toute l’audience.

Parmi ces 4 lieux de projection, on retrouve le cinéma Le Colisée, situé au cœur de Marrakech, lieu qui tient une place particulière dans le cœur des Marrakechis, car il est l’un des tout premiers cinémas de la ville et c’est dans ce cadre pittoresque qu’étaient projetés des films en Compétition, les séances Spéciales, les séances Jeune public et certains films du 11ème  Continent.

On ne peut évoquer Marrakech, sans évoquer la magie qui se dégage de la Place Jamaa El Fna, chaque soir en plein air, à la tombée de la nuit, projeté un film en lien avec la programmation du Festival. En l’espace d’une soirée, la ville ocre offrait à tous les publics, une immersion captivante dans le 7ème art.

Enfin, la nouveauté cette année c’est le musée Yves Saint Laurent, aux abords  du Jardin Majorelle. Plus qu’un musée, ce sont 4 000 m² qui accueillait toute la sélection de films du 11ème continent. L’occasion de découvrir  l’espace d’exposition permanente de 400 m², présentant l’œuvre d’Yves Saint Laurent, qui a toujours été inspiré et fasciné par Marrakech, dans une scénographie originale de Christophe Martin, ou encore la bibliothèque de recherche qui rassemble plus de 5 000 ouvrages sans oublier l’auditorium  de 140 places,  la librairie et pour ceux qui veulent apprécier une petite pause gourmande, s’arrêter dans le café avec terrasse.


Poster un Commentaire

deux × 3 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.